· 

Avis "49 jours je compterai pour toi" de C.S Quill

Mon avis 


Je me suis procurée ce livre lors du Sdl de Paris 2019, j’étais impatiente de lire une nouvelle fois C.S Quill. 


Breen ne peut donner son cœur que durant 49 jours. Lorsqu’elle rencontre Sawyer Hall, le décompte commence pour elle. 


J'ai lu l’histoire sans savoir vers quoi elle allait me mener. Je prenais tous les détails en considération, toutes les petites choses qui auraient pu m’éclairer sur la suite, mais rien. J'ai supposé tellement de choses que quand j’ai enfin su ce qu'il en était vraiment, je me suis dit que rien n’aurait pu m’y amener.


La narration à la première personne est partagée entre différents protagonistes, à différentes périodes de leur vie. Ce passage entre passé et présent donne du mouvement au récit. C’est cette sensation qui m’a donnée l’envie de continuer ma lecture. 


Le décompte qui se fait à chaque chapitre apporte une pesanteur et augmente le sentiment d’incompréhension. L’auteure est indéniablement talentueuse mais j’ai eu l’impression d’être comme étrangère à leurs émotions. 


Je navigue dans un flou après ce livre comme lors de ma lecture. Le suspense est intense et profond, l’écriture est fluide et prenante, le personnage de Breen est aussi envoûtant que déconcertant mais je pense ne pas avoir eu assez d’empathie pour elle et c’est ce qui explique cette distance que j’ai ressenti lors de ma lecture. 


Je reste dubitative sur ce que cette romance psychologique m’a fait ressentir mais j’ai retrouvé avec plaisir le style si caractéristique des livres de cette auteure. Qui sait si bien raconter une histoire dure à travers des mots doux. Accéder à la résilience suffisante pour parvenir à continuer de vivre. 



Bouquineusement vôtre ! 


Clari ♥ 


Et si vous voulez en savoir plus


Auteure C.S Quill


Éditeur Hugo roman 


Sortie 28 mars 2019


Résumé


1... 2... 3...


Chaque matin, depuis qu'elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu'elle voudrait pourtant maîtriser.


15... 16... 17...


Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son cœur ne cesse jamais de compter.


47... 48... 49...


Alors qu'elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son cœur ?



Écrire commentaire

Commentaires: 0