· 

Avis Saga "Calendar girl" de Audrey Carlan

 

"Calendar Girl"

Audrey Carlan

Maison d'édition : Hugo Roman

Résumé :

Quand Pretty Woman rencontre Sex And The City…

 

Mia vit seule avec son père et sa petite sœur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne.
Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de $ qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.
Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $.

12 hommes, 12 villes, 12 rencontres, 12 livres…
Des scénarios qui se croisent, se recroisent et se décroisent.

 

 

Avis: Une année, 12 livres et un pitch de départ détonnant. 2017 s’annonçait bien, Hugo Roman réussit à nous tenir en haleine une année complète, j'espère que le concept sera repris car je trouve cela génial.

 

Il y a eu 2 écoles les filles qui se sont ruées sur le 1er tome dès janvier, pour attendre impatiemment le mois suivant et celles qui ont collectionné sagement les 12 tomes pour les dévorer d'un coup. Je vais vous faire une confidence, je fais partie des 2 teams, je m'explique j'ai attendu le tome 6 et j'ai lu les 6 premiers mois d'une traite et de juillet à décembre j'ai été comme beaucoup frustrée d'attendre les sorties mensuelles (mais comme on dit "c'est le jeu, ma pauvre Lucette")

 

Nous découvrons l'histoire de Mia, qui pour payer la dette que son paternel à contracté à son ex Blaine (le méchant), se fait engager dans la boite d’escortes de sa tante (déjà la famille est atypique) et signe des contrats mensuels avec des clients fortunés, qu'on se le dise vu le montant mensuel de Mia, elle doit envoyer du lourd.

 

 Nous découvrons dans le 1er tome un jeune homme appelé Weston et je ne dirai qu'une chose, Audrey Carlan place la barre très haute, dès le départ. En vient la question que nous nous sommes toutes posées, Mia va-t-elle coucher avec les 12 clients ... 

 

Ce livre n'est pas un chef d’œuvre, il faut être clair mais le format court de chaque tome, des personnages attachants et des rebondissements toujours plus fous, m'ont tenu jusqu'au bout de l'histoire. 

 

Il ne s'agit pas seulement d'une histoire de prostitution comme j'ai pu le lire sur certains avis, mais bien d'une histoire de vie, Mia va apprendre à s'aimer et à grandir en trouvant des gens bienveillants et faire d'elle une femme plus sereine et en phase avec ses envies.

 

C'est une belle leçon de vie sur fond de comédie romantique.

 

Je trouve les 3 derniers tomes moins aboutis que les autres et les situations un peu trop prévisibles mais "Calendar girl" restera un très bon souvenir et je le relirai avec plaisir. 

 

Je trouve que ça a été un très bon fil conducteur de mon année. 

 

Je suis impatiente de découvrir la plume de Audrey Carlan sur une autre oeuvre.

 

Si vous n'avez pas encore découvert la charmante Mia, n'hésitez pas trop longtemps avant de vous plonger dans cette univers, dés janvier Hugo Romance réédite les livres en 4 tomes représentant les 4 saisons de Mia au lieu des 12 livres (gain de place dans vos bibliothèques 😉) 

 

À très vite pour un nouvel article 

 

Bouquineusement vôtre

 

Clari ♥️ 

 

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0