· 

Avis "Talk dirty to me" de Claire DELILLE

Talk dirty to me

 

 

 

Auteur : Claire DeLille

 

Édition : Harlequin

 

Pages : 152

 

Résumé :

 

Le meilleur des amants est virtuel…
Ils ne se sont jamais rencontrés et pourtant, ils partagent des moments intimes d’une rare intensité grâce au pouvoir des mots. Au réveil, dans sa voiture ou même au travail, Mabelle échange plusieurs fois par jour avec le mystérieux Rio des sextos aussi hot que coquins. Des conversations auxquelles elle devient vite accro, à tel point qu’elle préfère désormais rester en compagnie de son amant virtuel plutôt que de passer la nuit avec un homme en chair et en os. Car Rio est parfait, à tout point de vue. Mais, si Mabelle est persuadée de pouvoir se contenter de cette relation à distance, Rio ne risque-t-il pas un jour de vouloir plus ?
(Titre précédemment sorti aux Editions EDB sous le titre « Oh my phone ».)

 

Mon avis :

 

Son titre plutôt évocateur pour les personnes parlant anglais ( et pour celles utilisant Google traduction), m’a donné envie de me pencher sur la quatrième de couverture pour en savoir un peu plus !

 

J’ai trouvé le thème sympa et différent de tout ce que j’ai pu lire en ce moment, alors ni une ni deux, je l’ai commencé.

 

J’ai tout de suite aimé  le ton spontané et rempli d’humour, utilisé par Claire DeLille. Elle nous plonge dans la ville de Lille à travers l’histoire, grâce à ses riches descriptions des lieux. Et je me rends compte que mon imagination est plus développée lorsque l’on évoque des villes de France. Je m'imprègne plus facilement du décor.

 

Les personnages sont attachants, délurés et très imaginatifs.

 

En point négatif, je dirais que le livre est trop court ! J’aurais voulu en savoir plus, alors j’espère une suite ou un spin off (message perso à l’auteure ?) malgré le bonus de fin.

 

Alors chère lectrices je vous conseille de lire ce livre car c’est une belle histoire d’amour des temps modernes qui se dévore d’une traite.

 

Bouquineusement votre

 

Clari

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0